Interview : étudiant et professionnel, c’est possible !

15 décembre 2020

“Dans le motion design, il y a mille et une façons de faire, la seule limite c’est notre imagination.”

Parmi les nombreuses caractéristiques qui sont propres à YNOV, sa définition s’articule très souvent autour de la complémentarité des profils qui composent l’établissement. En effet, si nos étudiants partagent un goût prononcé pour la création, l’entreprenariat ainsi que des passions communes, chacun a un parcours et des expériences différentes avant d’intégrer l’école. C’est notamment cette singularité qui nourrit, chaque année, l’une de nos compétences les plus chères : la transversalité.

Aussi, chez Nantes Ynov Campus, nous souhaitons dévoiler les talents qui constituent notre école. Aujourd’hui nous vous présentons Timothée Dhesse, passionné par le motion design. Cet étudiant, au parcours professionnel déjà engagé, a une volonté d’acquérir encore plus de connaissances. 

Timothée est étudiant, depuis cette année, en Bachelor 1 animation 3D Jeux Vidéo chez Nantes Ynov Campus. Après un parcours en STMG option finance et un DUT GEA interrompu au bout de 4 mois, il atterrit dans le secteur du design par l’intermédiaire de son père.
C’est ici qu’il commence à réaliser des animations en 3D  pour des marques de luxe. Il se découvre alors une véritable passion pour les métiers du design.

Il se lance alors dans une carrière freelance pendant 3 ans, des Philippines à Shanghai en passant par Manille. Aujourd’hui à 26 ans, indépendant et autodidacte, Timothée Dhesse a décidé de reprendre ses études. 

Rencontre avec un étudiant de Nantes Ynov Campus pour découvrir son parcours peu commun ainsi que ses ambitions.

Bonjour Timothée, peux-tu te présenter ? 

Bonjour, je m’appelle Timothée Dhesse, j’ai 26 ans, je suis actuellement en première année de Bachelor Animation 3D Jeux Vidéo chez Nantes Ynov Campus.

Pourquoi avoir choisi Ynov pour reprendre tes études ? 

J’ai choisi d’intégrer Ynov pour la simple et bonne raison que, pour continuer de travailler légalement et à long terme en Chine, il me faut au minimum un diplôme bac +3. Etant autodidacte je n’ai pas encore ce titre.
De plus, avec mes 3 ans d’expérience en freelance, je recherchais une école avec une approche plus professionnelle et en lien avec mon activité. J’ai choisi Ynov en vue d’approfondir certaines connaissances et en acquérir de nouvelles.

“Être motion designer c’est un peu comme être un pâtissier du digital.”

Qu’est ce qui te passionne dans le métier de Motion Designer ? 

Le design est ma passion, j’aime le fait de penser, créer et donner vie à mes idées.
Être motion designer c’est un peu comme être “un pâtissier du digital”. On prend des formes primitives, on les transforme, on y ajoute des matériaux, des textures, des lumières, du mouvement pour à la fin donner vie à un produit.
C’est tout cet acheminement qui rend ce métier si satisfaisant une fois le rendu final obtenu.

C’est également un métier qui évolue énormément. Il existe un grand nombre de logiciels et de moteurs de rendu.
Dans le motion design, il y a mille et une façons de faire, la seule limite c’est notre imagination.

Dans quels secteurs as-tu exercé le Motion Design ?

Jusqu’à maintenant j’ai travaillé essentiellement dans le secteur du luxe : que ce soit pour des produits cosmétiques, des bijoux mais aussi des spiritueux. Je travaille aussi régulièrement avec Naval Group qui est positionné dans les technologies militaires, des animations de mise en situation, interfaces utilisateurs…

Montage vidéo pour la Fédération de la Haute Horlogerie

Peux-tu nous parler de ton expérience en Chine chez Digital Luxury Group (DLG) ?

Depuis Mars 2020 je travaille pour DLG. Lorsque j’y étais je travaillais en tant que «stagiaire motion designer » pour des raisons légales. J’ai commencé par faire des montages vidéo par exemple pour Four Season et la Fédération de la Haute Horlogerie.
J’ai ensuite réalisé des gifs animés, des designs graphiques et enfin de la modélisation et du rendu 3D.

Animation 3D à 360° pour Versace

Quels secteurs te plaisent ou te font rêver pour exercer ce métier ? 

Le luxe est mon secteur d’activité préféré, j’aime ce qui est sobre, qualitatif et rare.
Avant tout, le milieu du luxe est très vaste, cela peut aller des produits de beauté en passant par les boissons pour ensuite finir sur les voitures.

Parle-nous d’un projet dont tu es fier et que tu as aimé réaliser ? 

Je pense que le projet que j’ai réalisé et dont je suis le plus fier restera l’animation pour Dior.  C’était tout nouveau pour moi et je n’avais encore aucune notion en design ou en animation.
Le rendu est en toute honnêteté pas terrible, mais c’était ma première animation faite pour un appareil holographique. J’ai eu beaucoup de plaisir à apprendre et à réaliser cette animation. À l’époque j’avais touché 1.200€ pour l’animation, sans expérience et en une semaine. Ça a tout de suite déclenché quelque chose chez moi.

Animation Dior

Sinon je dirais que c’est le rendu pour la bouteille Macallan.
J’avais dû effectuer de A à Z le modèle sur Cinema 4D, les matériaux sur Octane et les textures des étiquettes sur Adobe Illustrator.
Ce fut un projet que j’ai fait seul du début à la fin. Pouvoir observer le rendu final est très satisfaisant, là où le modèle de Dior était déjà modélisé.

J’ai quelques expériences personnelles dont je suis plutôt fier aussi, inspiré par ce que je vois sur Instagram par exemple.

Rendu bouteille Macallan et réalisations personnelles

Où t’imagines-tu dans 5 ans ? Souhaites-tu poursuivre en freelance ?

Comme dit précédemment, mon but est d’obtenir mon diplôme. Une fois mon diplôme obtenu je compte repartir en Chine, soit pour continuer de travailler pour DLG, soit pour monter mon propre studio de design et d’animation.

En ce qui concerne le freelance, aujourd’hui encore je travaille avec Dior, BRM, Naval Group et DLG. Tant que mon emploi du temps me le permet, je continuerai mon activité Freelance. C’est ma source de revenu principale et c’est ce que j’aime faire le plus. Chaque projet est différent et me fait apprendre. De plus, ce sont des clients liés à des secteurs d’activité qui me parlent. 

Merci à Timothée pour ce témoignage autour de sa passion et du monde professionnel dans lequel il a évolué. Nantes Ynov Campus est fier de travailler et d’apprendre aux côtés de ses étudiants.
Un témoignage qui montre que chaque parcours est différent et c’est notamment ce qui fait la force de notre établissement. Notre principale mission consistera toujours à accompagner au mieux chaque étudiant selon son profil et ses appétences professionnelles.